Gao Zengli

Né en 1964 à Lanzhou en Chine, Gao Zengli s’est installé en France en 1998. Formé d’abord en Chine puis à Paris, ayant maintenant la double nationalité, cet artiste de grand talent, portraitiste exceptionnel, s’est fait connaître en Asie et en Europe à travers de nombreuses expositions : à Paris, Genève, Barcelone, Bâle, Moscou, Miami, Pékin, Shanghaï, Hong-Kong, Taipei, Tokyo, Singapour.

Des expositions lui ont aussi été consacrées dans des musées, à Pékin (Found museum Beijing en 2009, 2011 et 2013 et Sunshine International Art Museum en 2010), Shanghaï (Duolum Museum of Modern Art en 2007), Paris (Orangerie du Sénat en 2006), Florence (Fondation d’art Gori en 2006).

Ses œuvres ont rejoint des collections prestigieuses, dont en France la Fondation d’Édouard Carmignac.

L’exposition que nous présentons montre de grands portraits de célébrités, comme Giacometti, Rodin ou le Dalaï-lama et des drapés qui évoquent la statuaire romaine. Cela avec une technique étonnante qu’il a mise au point. Sur un châssis en bois, il fixe un treillis de cordes en lin sur lequel il colle un morceau de toile de jute plissé de façon irrégulière. C’est sur ce support incongru, en relief, qu’il peint ensuite ses tableaux à l’acrylique, saisissants de vérité pour les portraits, de réalisme pour les drapés.

 


Giacometti, 2017, technique mixte, 116 x 89 cm
Rodin, 2017, technique mixte, 116 x 89 cm
Giacometti, 2017, technique mixte, 116 x 89 cm Rodin, 2017, technique mixte, 116 x 89 cm


Simone Veil, 2017, technique mixte, 120 x 120 cm D'après Dürer, 2017, technique mixte, 116 x 89 cm


Drapé 2, 2017, technique mixte, 120 x 120 cm Drapé 16, 2018, technique mixte, 116 x 89 cm
Gao Zengli